Aller au contenu

Déployer une politique RH positive

Déployer une politique des ressources humaines centrée sur l’amélioration continue des pratiques et les conditions de travail
  • Protéger et accompagner les professionnels de la petite enfance grâce à une convention collective (Alisfa, Anem, ou Fehap)
  • Contribuer et assurer des conditions de travail de qualité pour la sécurité et la bonne santé au travail.

Nous sommes particulièrement attentifs au bien-être des salariés dans leur travail.
- La prévention physique : optimiser les conditions matérielles du travail
- L’aménagement de l’espace afin de limiter le risque physique
- La formation professionnelle sur les postures et l’ergonomie
- Les visites médicales obligatoires de la médecine du travail et l’application des protocoles médicaux
- La prévention des maladies et épidémies par des mesures d’hygiène adaptées
 

  • Développer et animer la compétence de nos professionnels par des plans de formation

- L’opportunité de suivre des formations est essentielle pour les professionnels de la petite enfance.
- Les formations contribuent à perfectionner les pratiques pour progresser dans l’accompagnement du jeune enfant et développer l’accueil de l’enfant différent en milieu ordinaire.

  • Rendre possible les évolutions de carrières
  • Proposer des avantages sociaux attractifs (mutuelle d’entreprise, prestations du comité d’entreprise, etc)
  • Déployer une approche managériale positive faite d’écoute, d’empathie, de bienveillance, de recadrage équitable et juste, d’encouragement et de reconnaissance.
  • Être à l’écoute avec une direction régionale qui soit au plus près des équipes par la réalisation d’entretiens individuels annuels par le responsable hiérarchique
  • Faire le choix d’une continuité de services notamment par le remplacement du personnel garanti en cas de maladie ou d’imprévus.
  • Accueillir des stagiaires dans une dynamique de transmission

Nous sommes favorables pour l’accueil de stagiaire. En effet, il est important de transmettre un métier, des savoirs, des compétences mais aussi d’avoir un nouveau regard, un questionnement sur nos pratiques professionnelles.